1. LES PRINCIPAUX CONSTATS

En 2009, les dépenses de fonctionnement ont diminué alors que les produits ont augmenté. De fait, la commune dégage un excédent de fonctionnement de 303 000€ contre 207 000€ en 2008. Cet excédent devrait encore progresser suite à l’extinction d’un emprunt en 2010.

La capacité d’autofinancement brute 2009 a permis de rembourser les emprunts actuels et d’autofinancer totalement les différents travaux et projets. La commune a énormément investi en 2009. Les travaux de la route de la mer, d’un montant de 450 000€, ont été complètement autofinancés.

La situation financière de la commune de Blainville-sur-Mer reste saine. De plus, des marges de manœuvres existent au niveau des taux d’imposition communaux en raison de leur faiblesse. Le coefficient de mobilisation du potentiel fiscal n’est que de 0,62.

 

  1. LES CHARGES (les dépenses)

Les charges progressent de 11,5% sur la période 2005-2009 (de 597 000€ à 667 000€). Mais on constate une petite baisse entre 2008 et 2009 de 3 200€ (0,5%).

Les charges de personnel forment le premier poste de dépense de la commune. Elles représentent près de la moitié des dépenses de fonctionnement (49%). Elles sont légèrement plus élevées que celles réglées par les communes de même importance du département (209€ par habitant pour une moyenne départementale de 195€).

Les charges financières s’élèvent à 54 500€ en 2009. Elles diminuent de 9 000€ entre 2005 et 2009, soit une baisse de 16%. En effet, cinq emprunts se sont terminés durant cette période et seulement un nouvel emprunt a été contracté en 2008.

 

  1. LES PRODUITS (les recettes)

Les produits progressent de 21% sur la période 2005-2009, passant de 799 000€ à 969 000€. Les ressources fiscales représentent 359 000€ de l’ensemble en 2009.

 

  1. LA CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT

La capacité d’autofinancement représente l’excédent résultant du fonctionnement utilisable pour financer les opérations d’investissement (remboursements de dettes, dépenses d’équipement…). Elle est calculée par différence entre les produits réels de fonctionnement (hors produits de cession d’immobilisation) et les charges réelles. La CAF brute atteint 303 000€ en 2009, soit une augmentation de 28 200€ par rapport à 2008.

Après remboursement de la dette en capital, la CAF nette est de 171 520€ en 2009, soit 111€ par habitant contre 99€ par habitant pour la moyenne départementale.

La commune de Blainville-sur-Mer dégage un autofinancement important montrant sa bonne santé. Elle rembourse sa dette et est capable en plus d’autofinancer une large part de ses investissements.

 

Akima BENSALEM

Inspectrice du Trésor
Responsable de la trésorerie de Saint-Malo-de-la-Lande