Jeunesse

Le “city stade”

Le plateau sportif situé derrière la nouvelle cantine  appartient à la CMB car il est utilisé par les scolaires. Les élus de la commune ont travaillé pour que celui-ci soit ouvert en dehors des horaires scolaires et qu’il soit utilisé par tous. Nous sommes donc en train d’écrire une convention entre nos deux administrations. Quand nous aurons terminé chacun pourra venir se faire un foot ou un match de hand selon les règles mises en place. 


La carte évasion: 

La carte évasion est un livret d’information qui permet de connaître les bons plans réservés aux jeunes dans les associations, les structures de loisirs et les commerces du territoire mais également les différents dispositifs d’aide pour les jeunes. Pour bénéficier de ces avantages, la carte évasion est à retirer à l’Office de la jeunesse ou dans un des pôles de proximité de la collectivité : Cerisy-la-Salle, Saint-Sauveur-Lendelin, Gavray, Saint-Malo-de-la-Lande ou Montmartin-sur-Mer, muni d’une photo, d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (ou certificat de scolarité ou bulletin de salaire).
Qui peut bénéficier de la carte évasion ?
Les jeunes résidant, travaillant ou scolarisés sur la communauté de communes Coutances mer et bocage ont la possibilité de profiter de ce dispositif qui a pour but de faciliter l’accès aux loisirs et aux activités sportives et culturelles. Pour ceux qui habitent Coutances mer et bocage, c’est gratuit ! Pour les autres (travaillant ou scolarisés sur la collectivité mais n’y habitant pas), la carte évasion leur coûtera seulement 5€ sauf si ceux-ci possèdent la carte @too Normandie, il faudra alors se munir de l’@too « Partenaires locaux » prévu à cet effet.

Un chéquier d’une valeur globale de 200€ est inclus avec la carte évasion ! Celui-ci propose gratuitement plus de 50 bons pour pratiquer encore plus d’activités et faire des économies !

Office de la jeunesse : 02 52 60 08 84
secretariat.deej@communaute-coutances.fr
Hôtel-de-ville BP 723
50207 Coutances Cedex


LE PROJET ÉDUCATIF SOCIAL LOCAL, SE MOBILISER POUR L’AVENIR DU TERRITOIRE

Les PESL ont été impulsés par les cinq institutions départementales : la CAF, la MSA, la DSDEN, le Conseil départemental et la DDCS. Une convention fixe la méthodologie de projet et de mise en oeuvre avec pour but de proposer un parcours cohérent répondant aux besoins des 0-25 ans sur le territoire ; cela permet aussi d’optimiser les budgets de la collectivité. Car si le cadre est le même pour tous les PESL manchois, le contenu doit être défini par les élus en fonction des particularités locales. Ce pilotage amène à poser des questions assez larges : s’interroger sur l’avenir des jeunes, c’est aussi réfléchir à l’attractivité du territoire, à son développement socio-économique. Le PESL demande un engagement fort. Mais si l’implication politique est indispensable, la participation des acteurs locaux et même des habitants l’est tout autant. On parle alors de transversalité : par exemple, au sein d’une collectivité, la jeunesse concerne bien sûr le service du même nom mais tout aussi bien celui des espaces verts au regard de la fréquentation de l’espace public par les jeunes. Échanges et informations sur le champ social et l’éducation doivent être proposés avec les habitants, les parents, etc. Cette phase de définition du projet est réactivée à l’échelle de la communauté de communes durant 18 à 24 mois. Le PESL sera ensuite sur les rails pour quatre années.